Accueil > Lecture et Musique > Pascal Quignard

Pascal Quignard

Le 30 Novembre 2007 -
Genaville
Le 30 Mai 2010 -
Maison Robert Schuman à Scy-Chazelles
Dans le cadre du Festival Jeux de Jardins / Festival culturel pour jardins mosellans Saison 2

« Il y a dans lire une attente qui ne cherche pas à aboutir. Lire, c’est errer.
La lecture est errance ».

Les Ombres errantes Pascal Quignard


La lecture s’organise autour de deux œuvres de Pascal Quignard : Tous les matins du monde
et Terrasse à Rome qui retracent, toutes deux, le parcours de deux artistes en prise avec
leur art. Deux vies fulgurantes. Celle de Meaume le graveur (Terrasse à Rome) qui au fil d’une
succession de scènes sans liaison, comme autant de cris et d’halètements, dit ses extases, son
art, ses désirs, mais aussi la créativité, l’amour, l’apparence et la vérité, figure croisée à celle
du compositeur Sainte Colombe (immortalisé au cinéma par Jean–Pierre Marielle dans le
film Tous les matins du monde réalisé par Alain Corneau), tout aussi subtile et puissante.
La lecture de chaque récit s’effectue en parallèle et parfois simultanément. Deux récits, deux
fils à suivre pour le spectateur, deux parcours qui se répondent étonnamment. La Clarinette
de Xavier Charles est notre métronome.
Les spectateurs sont invités à fermer les yeux, parfois, seulement s’ils le souhaitent. Se laisser
porter par les voix et le son, comme une ballade intérieure et intime.
Une façon sensible et non didactique de plonger les spectateurs au cœur de ces deux vies,
et de rejoindre peut-être cette errance chère à Pascal Quignard.

Avec Agnès Guignard, Laëtitia Pitz, Daniel Proia et Xavier Charles (Clarinette).


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette | mentions légales